Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

2012-02-29T06:03:00+01:00

MUSIQUE A COEUR

Publié par *Mamylou*

 

C'est SITELLE qui prend la baguette cette semaine pour la communauté MUSIQUE A COEUR


 

Elle trouve que l'heure est beaucoup trop grave, et souhaite

par tous les moyens, politiques, satyriques, humoristiques,

comiques, peu importe, un seul mot d'ordre,

 

faire rire en musique

ou en chanson

Elle  dit que le rire oxygène  nos cellules ;  moi je confirme !



Voici donc un personnage qui m'amuse beaucoup, j'ai  de bons souvenirs avec ce film,  j'y ai emmené ma fille quand il est sorti, au cinéma REX à Paris, et elle avait 7 ans. 

alors SILENCE, Rabbi Jacob y va danser !!


Voir les commentaires

2012-02-25T07:18:00+01:00

LE TABLEAU DU SAMEDI

Publié par *Mamylou*

Pour ma première participation à la communauté

 

Palette peinture SAMEDI

 

 de  MAIMITI 

 

 

j'ai choisi ce peintre impressionniste :

 

Gustave CAILLEBOTTE est le moins connu des peintres impressionnistes, pourtant le peintre est l'auteur de quelques 500 œuvres dans un style plutôt réaliste, courant dont il est un des fondateurs. Le peintre s'illustra tout particulièrement dans des représentations des rues de Paris peintes depuis des balcons élevés, dans des scènes de la vie ouvrière, dans des paysages naturels de jardins et parcs et dans des scènes nautiques sur la Seine et sur l'Yerres. L'œuvre de Gustave Caillebotte est profondément originale et ressemble souvent à l'art photographique, avec ses puissants effets de perspectives rétrécies, le peintre privilégia les vues plongeantes, très caractéristique de son œuvre. Caillebotte cessa d'exposer à l'âge de 34 ans, ses tableaux ont rarement été vus du public, il n'existait pas de reproductions de celles-ci, le peintre n'ayant pas besoin de les vendre pour vivre, elles sont très souvent restées en sa possession. Aujourd'hui l'un des plus grands peintres du XIXéme siècle est enfin reconnu à sa juste valeur, ses œuvres magistrales sont devenues inoubliables.

 

Gustave CAILLEBOTTE (1848 - 1894)

Le pont de l'Europe, 1876

huile sur toile - 131 x181 cm

Musée du Petit Palais à Genève

 

sc001dc560

 

Avec l'arrivée du chemin de fer, la gare St Lazare, en cette seconde moitié du XIX ème siècle, joue dans la ville, un rôle essentiel. Gustave Caillebote s'est représenté lui même sur  le Pont de l'Europe : il est cet homme au chapeau haut de forme qui s'avance vers nous, en compagnie de l'une de ses amies, Madame Hagen. 

 


Cette image est tirée de mon magnifique livre ci-dessous :

sc001fabc4


Voir les commentaires

2012-02-22T06:13:00+01:00

on gratte la harpe ce mercredi !!

Publié par *Mamylou*

 

C'est  ESCLARMONDE


qui  est présidente de MUSIQUE A COEUR cette semaine

 

      son thème est  LA HARPE

 

Etymologiquement le mot harpe vient du germanique

" harpa " (griffe) avec la même racine par conséquent

que harpon. Ce qui laisse supposer qu’elle doit son nom

au fait que les cordes sont étirées, griffées, harponnées

par les doigts de l’instrumentiste.

Mais la harpe est aussi dérivée de l’arc guerrier des

premiers hommes et, partant, de l’arc musical primitif.


 jamais à court d'idées Jean Michel JARRE,

voici son nouveau "jouet" , la harpe laser

 

 

 

      mais moi, de loin je préfère cette demoiselle :

 

 

 

      BON MERCREDI MUSICAL 

 

 

 

 

harpe celtique

Voir les commentaires

2012-02-17T14:55:00+01:00

C'EST LE DÉGEL

Publié par *Mamylou*

C'EST QUOI UNE BARRIÈRE DE DÉGEL ?

 

Tout d'abord, voici quelques photos prises ce matin en allant à la Roche-sur-Yon.

 

DSCF8666

DSCF8663

DSCF8664

Je me suis souvenue des questions posées à l'examen du Code lors de mon permis de conduire, alors pour me rafraîchir la  mémoire, Mister internet m'a sorti ceci :       

 

Des barrières de dégel seront mises en place dès cette

nuit  du 17 février 2012  à zéro heure en Vendée. 

 

 

La circulation sera interdite aux poids lourds d'un poids total en charge supérieur à

7, 5 tonnes et 12 tonnes. Ces véhicules pourront en revanche circuler à demi-charge.

La circulation reste libre sur les 500 kilomètres du réseau principal, réalisé hors gel.

Bien que les véhicules légers ne soient pas concernés par la réglementation, il est conseillé à tous les usagers de redoubler de prudence pendant cette période, le dégel pouvant entraîner des chutes de pierres et des déformations de la chaussée.

Après la période de grand froid vient le dégel, la circulation des camions est restreinte

Avec -10, -15 degrés par endroits, le gel est entré en profondeur sous les chaussée. Pour les routes "modernes" pas de soucis, pour les autres, le dégel met en péril le bon état des chaussées.

Le dégel s'accompagne des traditionnelles "barrières de dégel" pour les poids-lourds. Une interdiction temporaire de circulation sur certains itinéraires les plus fragiles. Une mesure de mise en  sécurité de la route qui risquerait de se dégrader très rapidement. Sous le bitume le sol en dégelant se transforme en boue qui ne supporte plus la charge des camions. En devenant mou le sous sol ne porte plus le bitume, qui, en se dégradant va occasionner l'apparition de "nids de poules".

 

En Vendée, les autorités départementales ont pris des arrêtés d'interdiction pour les poids lourds. Selon les axes ces interdictions concernent les véhicules de plus de 7,5 tonnes ou 12 tonnes. Le but : éviter des dépenses de réfection considérables ! De 500 000 à un million d'euros le kilomètre de route à reconstruire.


 

BON WEEK END A TOUS

 

Voir les commentaires

2012-02-15T16:29:00+01:00

NESTOR JOUR J

Publié par *Mamylou*

............... suite.  Mardi 31 janvier. Il est 7 heures du mat, réveil militaire d'un toc toc à la porte qui me fait sursauter, une infirmière arrive avec un rasoir manuel ???? je vais vous raser sous les bras - je lui dit : et bien ça sera vite fait, ya que 2 poils qui se battent en duel..   elle a aussi de la bétadine rouge, car je dois me doucher avec, beuuurrkkkkk..... elle a aussi apporté des chaussons,   et une charlotte pour l'opération, et je dois enfiler l'horrible chemise du condamné. Puis elle me donne un ti cachet pour me détendre et me passe au poignet un superbe bracelet d'émeraude, heu, juste couleur émeraude,comme les bébés à la maternité,  et elle me laisse me préparer

 sc00128263

8h15, départ pour le le bloc. nous suivons tout un dédale de couloirs, dont les néons pendus au plafond m'éblouissent un peu, j'écoute les discussions variées des infirmières, on  dépose mon lit dans la salle d'endormisement à côté d'autres futurs opérés.On me fait préciser mon état civil, et de mon lit on me demande de "grimper" sur une table, mais ne n'est pas pour chanter une chanson, et je passe encore dans une autre salle où je décline une nouvelle fois mon état civil, et on me pose un cathéter. Là je  découvre une équipe super sympa ! ça plaisante et ça sourit, il y a une bonne ambiance et ça me rassure, puis j'ai soudain plus froid, je dois être au bloc dans l'univers des petits hommes verts, et des femmes aussi, avec des mains en latex et des masques. Je me dis que je vis mes dernières secondes de lucidité et que Nestor  aura disparu à mon réveil. C'est alors que je vois pointer au dessus de mon nez un appareil en plastique orange, le fameux masque dans lequel on me demande de prendre une grande bouffée d'oxygène, puis une deuxième, et puis............... Fichier:Operating theatre.jpg

image du net    

 

 

 

Mais où suis je donc ? j'ai froid, j'ai du mal à ouvrir complètement les yeux, ça y est j'suis morte et je suis sur la galaxie des petits hommes verts ;  mais j'entrevois une silhouette verte qui me demande si je vais bien, je fais signe de la tête oui, mais je ne me souvient pas pourquoi je suis là, alors je replonge illico sur mon nuage de coton, j'y suis si bien.....


 un moment plus tard j'entend la même femme verte me demander : ça va Mme .....L..., il faut se réveiller -  il est quelle heure ?  11 h 30, vous avez dormi comme un bébé, on va vous remonter. A combien évaluez vous la douleur sur une échelle de 1 à 10 ? euh...2. puis instinctivement je cherche.... tout va bien, mon sein est toujours là, mais j'ai mal sous le bras, on m'a retiré quelques ganglions.

    

    

Vers 13 h 30 ma fille  arrive , je suis encore un peu sur mon nuage, elle m'observe d'un air étonné ! Maman, t'es toute bleue !  je ne peux pas aller me regarder, je suis branchée, mais j'ai compris que c'était le canard wc de la scintigraphie de la veille qui m'avait transformée en Schtroumpfette. 

 

Elle est restée tout l'après-midi avec moi, elle m'avait apporté plein de cadeaux, gilets, chemisiers, bracelets, et j'ai eu droit à un 4 heures de mon enfance, chocolat chaud, tartines beurre confiture.  En fin de journée j'ai eu la gentille visite de YOLANDE et son mari, mais je n'ai pas dû être d'une compagnie très gaie.  Je passe les détails des prises de tension, température, pansements. Malgré plusieurs visites des infirmières de nuit, j'ai bien dormi.  

Le lendemain ma fille revient vers 11 heures du matin, je pourrai sortir après le repas de midi. Mon mari viendra me chercher. 


Vendredi j'aurai le verdict des traitements qui m'attendent.

 

FIN.

Voir les commentaires

2012-02-12T14:45:00+01:00

NESTOR 4

Publié par *Mamylou*

....... donc, après notre visite avec le chirurgien/gynéco qui va m'opérer, nous avions RV quelques jours plus tard avec l'anesthésite. Questionnaire à remplir - électrocardiogramme (de ce côté tout va bien), et prise de sang.  

 

Je prépare mon sac avec quelques petites affaires, trousse de toilette, pyjama, robe de chambre, serviette de table, (bin oui, j'espère ne pas perdre mon légendaire appétit) alors j'aurai besoin de ma serviette de table !!.

Ce lundi 30 janvier une amie, Valérie, qui fait taxi, qui est en plus la nièce de   MEME YOYO,   nous accompagne, mon mari et moi, dans l'hôpital flambant neuf de la Roche. Une gentille infirmière nous mène jusqu'à ma chambre ; ouah, quelle agréable surprise, une chambre rien que pour moi toute seule,  rutilante, et qui sent bon, c'est accueillant, presque un 3 étoiles, et ça remonte le moral.  Mon mari est rassuré, mais vu l'emploi du temps de Valérie, la dame taxi, il ne peut rester trop longtemps et va donc retourner à la maison.

Je suis immédiatement prise en main pour refaire une prise de sang, qui sera réparti dans plusieurs flacons étiquetés à mon nom. Pour ce matin il ne se passe plus rien, à part le déjeuner, j'avais une faim de loup. Puis à 14 heures on m'emmène au service de médecine nucléaire pour une scintigraphie  :  

Administration d’une substance radioactive. Alors qu’en radiologie le faisceau émis par l'appareil traverse le patient en venant de l'extérieur, avec la scintigraphie, le rayonnement est émis par le patient lui-même. Cela grâce à une substance radioactive administrée au préalable répartie dans l’organisme.

Traceur. Cette substance joue le rôle d’un traceur qui émet un rayonnement. Celui-ci est capté par un appareil capable d'amplifier le signal et de le traduire en une image. On peut voir un corps entier ou un organe en particulier. 

On me fait une injection au niveau de la tumeur. Je demande si c'est très

radioactif et l'infirmière me répond : oh, pas plus  que la dose reçue lors

d'un vol Paris/New York .  Très drôle,  je suis bien avancée ;

Me voici donc radioactivée, j'ai peut-être un bout du nuage de

Tchernobyl , ou plutôt de Fukushima dans le corps,  

quelle horreur ! mais si cela  me donnait des super pouvoirs ?

je me vois déjà en super Jaimie....  On me remonte donc

dans ma chambre en attendant pendant 3 heures que la

substance, (colorant bleu) produise son effet, et je redescend au

sous sol pour un scanner. Quand je remonte à nouveau,

je file au toilettes, et là, surprise, je ne suis pas devenue

super Jaimie, mais une Schtroumpfette, je fais

pipi tout bleu et ça ne vient pas du "canard wc", il n'y en a pas. 

 

  

      A SUIVRE, et toujours avec humour

 

 

Voir les commentaires

2012-02-08T09:45:00+01:00

NESTOR la suite...

Publié par *Mamylou*

les fidèles lecteurs de mon blog connaissent maintenant mes récents petits soucis de santé. Tout a commencé le 11 janvier. j'avais un super rendez-vous pour une super mammographie. En fait j'aurais dû la passer en mai seulement, je me suis trompée de date, (4 mois en avance), allez donc savoir pourquoi, sans doute l'instinct féminin.  Nous voici donc arrivés, avec mon mari, à l'hôpital où nous avons attendu très peu de temps.

 

"Bonjour Madam L.....C'est votre tour !!!  enlevez votre haut , j'arrive."

Je m'exécute mais j'avoue ne pas être très à l'aise, et cette année c'est un jeune homme, charmant au demeurant, mais je préférais quand c'était la dame.... et je me retrouve illico avec mes deux 95 b, ratatinés dans le presse néné. Le manipulateur radio prend un cliché sein droit, puis sein gauche...respirez...ne respirez plus...respirez...ça va ?  ouf, c'est douleureux et vraiment désagréable..surtout pour le droit

 

 

 

 

http://i38.servimg.com/u/f38/11/18/01/70/mammo10.jpg 

 

 


 

"Bien, nous allons vérifier vos clichés puis nous viendrons vous chercher .  

 Ok attendons donc...il revient en effet, mais pour une 2 ème séance radio - c'est bizarre - puis le médecin en personne me reçoit dans son cabinet 10 mn après,  comment allez vous Mme L......? et il m'annonce que l'on voit bien quelque chose sur la mammo et que l'on va vérifier cela avec une écho. IL passe et repasse, 10 fois de suite, Il ne dit rien. Grand silence.. oh j'aime pas ça ; puis......... soudain il me dit, j'aime pas ce que je vois, regardez sur l'écran -- ben j'vois rien docteur -  alors je vous montre directement, c'est là, touchez !! oh purée, une tite boule qui roule sous mon doigt, je ne l'avais jamais sentie avant,  puis il imprime l'échographie, et vu la forme caractéristique de la bouboule, bon sang , mon sang se glace, je comprend que j'ai décroché le gros lot sans avoir pris de billet, chouette, c'est mon jour de chance, moi qui ne gagne jamais rien....... puis re-silence pendant une minute, et il me propose d'aller voir mon généraliste avec les radios, (merci du conseil, j'y serais allée de toute façon), et nous dit un au revoir d'une poignée de main compatissante.

 

 

A SUIVRE............


Voir les commentaires

2012-02-03T16:05:00+01:00

NESTOR..

Publié par *Mamylou*

Je vous avais dit que je prenais une pause pour petit souci de santé.

En effet, un redoutable ennemi est venu squatter dans mon sein,

je l'appellerai donc Nestor,  il m'est encore difficile de prononcer son

vrai nom, car j'ai l'impression que moins je le nommerai, plus vite je guérirai.

Je suis rentrée chez moi en abandonnant Nestor au bloc opératoire,

 bon débarras, mais  quelle suite m'attend,  quels traitements

va t'on me faire subir ? réponse le 17 février.

 de tout façon il faudra bien accepter.

 

Je ferai un article spécial dès que je pourrai en parler

 

* * * * * * * *

Voici quelques cartes reçues depuis mon retour,

et elles vont me réconforter

 

Je commence par la petit mot de ma petite fille de 7 ans :

 

sc000545f2

 

Ci dessous, la carte "chevalet" de mon frère et petite belle soeur

 


sc00028a6c

 

* * * * * * *    


les 2 cartes d'AGATHE :

elle me dit que n'ayant pas trouvé de pâquerettes,

(c'est le nom de ma rue),

elle espère que ces hortensias me plairont


sc00023275

* * * * * * *

 

 

Les 2 cartes de NICOLE, qui habite en Caroline du Nord,

(le grand Canyon de National Park)

sc0002ef1c

 

le héron au long bec très acéré

 

sc000317d2

 

Les enveloppes et leurs jolis timbres,

 

NICOLE

 

sc0003617c

 

LES TIMBRES D'AGATHE

 

sc0003a227

 

MERCI A MA FILLE QUI EST VENUE DE PARIS, JUSQU'EN

VENDÉE POUR PASSER 2 JOURS AVEC MOI A L'HOPITAL.


MERCI A YOLANDE pour sa gentille visite,


MERCI A VOUS, POUR LES NOMBREUX APPELS

ET MESSAGES DE SYMPATHIE

 

Je reviens tout doucement

 


Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog