Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-06-10T05:51:00+02:00

24 heures du Mans 1955

Publié par *Mamylou*

 

J'avais 13 ans et je me souviens d'avoir entendu mes voisins parler de cette

tragédie avec beaucoup d'émotion car des Blésois étaient présents au Mans

 

* * *  * * *.

 


L'accident se produisit le 11 juin 1955 à un peu plus de 2 heures après le départ, à 18h28. La responsabilité des pilotes qui se livraient à un duel acharné (Mike Hawthorn et Juan Manuel Fangio en l'occurence) ne fut pas retenue, tout comme fut laissé à Mercedes le bénéfice du doute quant au carburant utilisé lors de l'épreuve.

Castellotti (pilote officiel Ferrari) sur la nouvelle Ferrari 121 LM d'usine n°4 (châssis 0532 LM spider Scaglietti, faisant équipe avec Paolo Marzotto) renonce peu à peu à suivre le rythme infernal des hommes de tête. Hawthorn , alors leader de la course,

est renseigné par son stand que Fangio est à ses trousses.

Fangio malgré un départ raté au volant de la Mercedes 300 SLR, modèle issu de la formule 1, est le plus rapide en piste. 200m séparent les 2 hommes avec entre la Jaguar D n°6 de tête, pilotée par Hawthorn, et la Mercedes n°19 de Fangio, le français Pierre Levegh au volant d'une autre Mercedes usine, la n°20, qui s'apprête à concéder un tour aux leaders. Levegh fut appelé au dernier moment par Alfred Neubauer pour renforcer l'équipe des flêches d'argent, mais manifestement, cela va trop vite, même

 si il était à ce moment là de la course, 6ème au classement.

Doublé par Hawthorn juste avant Maison Blanche, Levegh est donc juste dans le sillage de l'anglais quand celui-ci arrive dans la zone des stands. C'est là qu'intervient l'affreuse fatalité diront les uns, la "faute" du pilote trop fougeux diront les autres.

De la gauche de la piste, Hawthorn va brusquement couper la trajectoire de l'Austin-Healey n°26 pilotée par Lance Macklin, pour se ruer dans son stand tous freins bloqués.

Le coup de volant à gauche donné par Macklin, surpris par la manoeuvre d'Hawthorn, a pour effet immédiat de "fermer la porte" à Levegh. La Mercedes n°20 tape l'arrière de l'Austin décolle quelque peu puis se bloque dans les fascines tandis que le train avant et moteur sont projetés dans le public, y semant la mort.

Fangio, par miracle, se faufile parmi les débris, laissant au passage un optique de phare. Il reconnaîtra que Levegh lui avait fait tempérer son ardeur quelques instants auparavant pour lui faire signe de patienter avant de le doubler.

Au stand, décomposé par les conséquences de son "empressement", Mike Hawthorn a du mal à reprendre la volant. On dit même qu'après ce drame, il ne sera plus tout à fait le même. Quant à Mercedes, son retrait officiel intervient à 2 heures du matin, alors que Fangio et Stirling Moss comptaient 2 tours d'avance sur l'équipage Hawthorn-Bueb. Les Mercedes n°19 et 21 restantes prendront directement la route pour Stuttgart échappant ainsi à toute inspection officielle.

 

Jusqu'à aujourd'hui, l'accident des 24 Heures du Mans 1955 reste l'un des plus tragiques accident du sport automobile.

La Mercedes de Pierre Levegh (France),  a percuté l'arrière de l'Austin Healey de Lance Macklin (GB), puis monta sur le talus et explosa, son moteur s'envola dans la foule rassemblée devant les stands en bord de piste. Pierre Levegh mourut sur le coup ainsi que 81 spectateurs.

L'équipe entière Mercedes se retira avec Stirling Moss et Juan Manuel Fangio.

* * * * * * * *

 

J'ai souvent assisté à cette course avec  Robert, mon mari,

et chaque fois j'ai pensé à ce jour.


 

lm55repro

Voir les commentaires

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

commentaires

Moi.S 15/06/2011 17:27



Je ne connaissais pas cette bien triste histoire.


Même si beaucoup de choses ont changées depuis, notamment au niveau de la sécurité tant des pilotes que des spectateurs, on trouve malheureusement encore des inconscients qui roulent avec des
produits illicites (même en karting dans les catégories enfants), dommage qu'ils n'aient pas conscience de cela, ils mettent leur vie et celles des autres en jeu juste pour une éventuelle
victoire, c'est navrant mais je peux te dire que je le vois souvent.


Au pire, ça n'explosera pas mais mettre entre les mains d'un gamin un engin qui peut rouler encore plus vite que ce qu'il ne doit (ça va déjà beaucoup trop vite), c'est complètement
irresponsable.


J'espère que tu as passé un bon week-end.


Bisous.



MEMEYOYO 12/06/2011 20:08



Kikou Babette - c'est bien triste tiut cela - moi j'avais 5 ans !! je ne me souviens pas de ça - bonne soirée - quel sale temps aujourd'hui - gros bisous - Yolande



*Mamylou* 13/06/2011 09:52



Bien triste en effet. Et ça a failli se reproduire à la course d'hier, enfin, en moins grave, la voiture n'a pas explosé. Il fait meilleur ce matin, cela va t'il durer. Bonne journée et gros
bisous.   



Agnès 10/06/2011 18:56



Je ne connaissais pas tout cela, étant nettement plus jeune !!!!! euh pas tant que cela !!! Bizzzzzz



*Mamylou* 11/06/2011 09:35



ça fait 56 ans, c'est déjà loin. Et puis c'est normal que tu n'en aie pas entendu parler, car toutes les expertises et enquêtes ont été passées sous silence durant 50 ans, notamment l'analyse du
carburant. 


Je pense au pilote Hawthorn,  cette tragédie a dû le poursuivre jusqu'à sa mort. Bon week end à toi, gros bisous



Maryse 10/06/2011 10:42



En hommage à tout ce public venu voir une réunion sportive, MERCI, de retracer cet évènement atroce qui avec les années la protection des spectateurs a apporter d'énormes
progrès. J'y pense surtout lors du circuit à Monaco et que penser aux rallyes ou les spectateurs sont au ras de la route....!


Bonne journée Babette et bisous 


 



*Mamylou* 10/06/2011 13:31



C'est vrai qu'il aura fallu ce drame pour que par la suite la sécurité du sport automobile s'améliore peu à peu, ce qui n'empêche pas pour autant qu'il y ait encore des risques  d'accidents
; c'est comme sur les routes, on attend qu'il y ait plusieurs morts avant de faire des aménagements , mais il y a aussi la responsabilité de chaque conducteur,et comme tu le dis,  dans les
rallyes, l'inconscience des spectateurs au ras de la route. Mais au Mans il y a eu aussi un problème de carburant avec des substances illicites, ça n'aurait pas du exploser comme une bombe et
faire autant de victimes. Bon week end et gros bisous



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog