Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2011-12-27T07:10:00+01:00

LES ALLUMETTES - LA REPONSE

Publié par *Mamylou*

     Il faut se rappeler que les contes d’Andersen se passent dans la première

moitié du 19 ième siècle.

A cette époque là, les allumettes ne sont pas du tout fabriquées comme celles

d’aujourd’hui. Ce ne sont pas les petits bâtonnets garnis de pâte inflammable

(rouge ou marron) que l’on connaît, non, ce sont de vraies petites bûchettes de

bois tendre qui sont enduites d’une noisette de phosphore blanc, un produit

hautement inflammable

mais aussi hautement toxique. Ce qui n’est pas le cas de nos jours avec nos

minuscules allumettes, classiques, qui elles, sont enduites de phosphore rouge.

 

A l’époque d’Andersen, les allumettes sont donc fabriquées avec du phosphore

blanc. Ce n’est que plus tard (1844) qu’un professeur Suédois, Gustaf Eric

Pasch , eut l’idée de remplacer le phosphore blanc (trop dangereux) par du

phosphore rouge qui lui, ne dégage pas de gaz toxique à la combustion.

Son invention est toujours utilisée aujourd’hui et ceci est d’ailleurs à l’origine

de la fameuse formule des « allumettes Suédoises ».

 

     Pour en revenir à notre fillette et l’énigme du conte d’Andersen, la pauvre

gamine n’est pas morte de froid mais bien d’empoisonnement par inhalation

d’anhydride phosphorique. Elle allumait les bûchettes les unes après les autres

mais malheureusement, dans un endroit confiné sous son escalier,

et elle respirait aussi les gaz toxiques de cette combustion.

Ces gaz à forte dose, sont mortels.

Merci à tout ceux qui ont lu, ou relu ce conte jusqu'au bout

Fichier:Bertall ill La Petite Fille et les allumettes.png

Voir les commentaires

commentaires

MéméYoYo 27/12/2011 14:05


MERCI bABETTE POUR CETTE SAVANTE EXPLICATION - quel sale temps aujourd'hui - j'aime pas le brouillard - Christian toujours HS - gros bisous à vous deux -Yolande

*Mamylou* 28/12/2011 10:18



Je ne sais pas si c'est bien une histoire pour les enfants qui ne comprennent pas pourquoi on laisse un enfant mourir sans rien faire. Mais à l'époque où il est écrit, la misère est assez
courante. 


Il y a eu beaucoup de brouillard hier, ça fait 3 jours que je ne met pas le nez dehors, recommandation du docteur. Je n'ai plus de fièvre et mon courage revient petit à petit. Gros bisous



Maryse 27/12/2011 08:19


Merci Babette pour ce beau conte !


Bonne journée, bises.

*Mamylou* 28/12/2011 10:10



Bonjour Maryse, cette histoire m'a toujours beaucoup touchée, impossible de rester insensible, et les contes d'antan avaient rarement de jolies fin. Je vous souhaite de bonns fêtes de fin
d'année. (je ne sors plus depuis 3 jours, car le père Noël m'a apporté une bronchite, j'ai pourtant été bien sage). Gros bisous



Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog