Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Articles avec #mes lectures catégorie

2011-12-27T08:10:00+01:00

LES ALLUMETTES - LA REPONSE

Publié par *Mamylou*

     Il faut se rappeler que les contes d’Andersen se passent dans la première

moitié du 19 ième siècle.

A cette époque là, les allumettes ne sont pas du tout fabriquées comme celles

d’aujourd’hui. Ce ne sont pas les petits bâtonnets garnis de pâte inflammable

(rouge ou marron) que l’on connaît, non, ce sont de vraies petites bûchettes de

bois tendre qui sont enduites d’une noisette de phosphore blanc, un produit

hautement inflammable

mais aussi hautement toxique. Ce qui n’est pas le cas de nos jours avec nos

minuscules allumettes, classiques, qui elles, sont enduites de phosphore rouge.

 

A l’époque d’Andersen, les allumettes sont donc fabriquées avec du phosphore

blanc. Ce n’est que plus tard (1844) qu’un professeur Suédois, Gustaf Eric

Pasch , eut l’idée de remplacer le phosphore blanc (trop dangereux) par du

phosphore rouge qui lui, ne dégage pas de gaz toxique à la combustion.

Son invention est toujours utilisée aujourd’hui et ceci est d’ailleurs à l’origine

de la fameuse formule des « allumettes Suédoises ».

 

     Pour en revenir à notre fillette et l’énigme du conte d’Andersen, la pauvre

gamine n’est pas morte de froid mais bien d’empoisonnement par inhalation

d’anhydride phosphorique. Elle allumait les bûchettes les unes après les autres

mais malheureusement, dans un endroit confiné sous son escalier,

et elle respirait aussi les gaz toxiques de cette combustion.

Ces gaz à forte dose, sont mortels.

Merci à tout ceux qui ont lu, ou relu ce conte jusqu'au bout

Fichier:Bertall ill La Petite Fille et les allumettes.png

Voir les commentaires

2011-12-23T07:14:00+01:00

ALLUMETTES 5

Publié par *Mamylou*

 

suite et fin

- Grand-mère, s'écria la petite, grand-mère, emmène-moi. Oh ! tu vas me quitter quand l'allumette sera éteinte: tu t'évanouiras comme le poêle si

chaud, le superbe rôti d'oie, le splendide arbre de Noël. Reste, je te prie,

ou emporte-moi.

Et l'enfant alluma une nouvelle allumette, et puis une autre, et enfin tout le paquet, pour voir la bonne grand-mère le plus longtemps possible. La grand-mère prit la petite dans ses bras et elle la porta bien haut, en un lieu où il n'y avait plus ni de froid, ni de faim, ni de chagrin: c'était devant le trône de Dieu. 
Le lendemain matin, cependant, les passants trouvèrent dans l'encoignure le corps de la petite ; ses joues étaient rouges, elle semblait sourire ; elle était morte de froid, pendant la nuit qui avait apporté à tant d'autres des joies et des plaisirs. Elle tenait dans sa petite main, toute raidie, les restes brûlés d'un paquet d'allumettes.

- Quelle sottise ! dit un sans-coeur. Comment a-t-elle pu croire que cela la réchaufferait ? D'autres versèrent des larmes sur l'enfant; c'est qu'ils ne savaient pas toutes les belles choses qu'elle avait vues pendant la nuit du nouvel an, c'est qu'ils ignoraient que, si elle avait bien souffert, elle goûtait maintenant dans les bras de sa grand-mère la plus douce félicité.


Conte écrit par Hans Christian Andersen

QUESTION

Après avoir lu ce très beau conte, pouvez vous me dire pourquoi la petite fille n'a pas survécu à cette nuit d'hiver alors qu'elle avait pourtant reçu de quoi se réchauffer ? 

 

Je vous laisse quelques jours pour réfléchir.

 

 

 

FIN

Voir les commentaires

2011-12-22T08:13:00+01:00

LES ALLUMETTES4

Publié par *Mamylou*

La petite fille suite :

 

 

L'enfant prend une troisième allumette, et elle se voit transportée près d'un arbre de Noël splendide. Sur ses branches vertes, brillaient mille bougies de couleurs. De tous côtés, pendait une foule de merveilles. La petite étendit la main pour saisir la moins belle: l'allumette s'éteint. L'arbre semble monter vers le ciel et ses bougies deviennent des étoiles: il y en a une qui se détache et qui redescend vers la terre, laissant une trainée de feu. 

«Voilà quelqu'un qui va mourir » se dit la petite. Sa vieille grand-mère, le seul être qui l'avait aimée et chérie, et qui était morte il n'y avait pas longtemps, lui avait dit que lorsqu'on voit une étoile qui file, d'un autre côté une âme monte vers le paradis. Elle frotta encore une allumette ; une grande clarté se répandit et, devant l'enfant, se tenait la vieille grand-mère

 

 

.

 

suite demain

Voir les commentaires

2011-12-21T07:13:00+01:00

LES ALLUMETTES 3

Publié par *Mamylou*

 

la petite fille.....suite

 

 

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

 

 

 

L'enfant avait ses petites menottes toutes transies. «Si je prenais une allumette, se dit-elle, une seule pour réchauffer mes doigts? » C'est ce qu'elle fit. Quelle flamme merveilleuse c'était ! Il sembla tout à coup à la petite fille qu'elle se trouvait devant un grand poêle en fonte, décoré d'ornements en cuivre. La petite allait étendre ses pieds pour les réchauffer, lorsque la petite flamme s'éteignit brusquement: le poêle disparut, et l'enfant restait là, tenant en main un petit morceau de bois à moitié brûlé.

Elle frotta une seconde allumette: la lueur se projetait sur la muraille qui devint transparente. Derrière, la table était mise : elle était couverte d'une belle nappe blanche, sur laquelle brillait une superbe vaisselle de porcelaine. Au milieu, s'étalait une magnifique oie rôtie, entourée de compote de pommes : et voilà que la bête se met en mouvement et, avec un couteau et une fourchette fixés dans sa poitrine, vient se présenter devant la pauvre petite. Et puis plus rien, la flamme s'éteint.

 

 

 

bougiesnoel

 

 

à suivre demain......

Voir les commentaires

2011-12-20T07:12:00+01:00

LES ALLUMETTES 2

Publié par *Mamylou*

     La petite fille aux allumettes SUITE...

 

Dans son vieux tablier, elle portait des allumettes et elle en tenait à la main un paquet. Mais, ce jour, la veille du nouvel an, tout le monde était affairé par cet affreux temps, personne ne s'arrêtait pour considérer l'air suppliant de la petite qui faisait pitié. La journée finissait, et elle n'avait pas encore vendu un seul paquet d'allumettes. Tremblante de froid et de faim, elle se traînait de rue en rue.

 

 

 

 

 

 


Des flocons de neige couvraient sa longue chevelure blonde. De toutes les fenêtres brillaient des lumières: de presque toutes les maisons sortait une délicieuse odeur, celle de l'oie, qu'on rôtissait pour le festin du soir: c'était

la Saint-Sylvestre. Cela, oui, cela lui faisait arrêter ses pas errants.

Enfin, après avoir une dernière fois offert en vain son paquet d'allumettes, l'enfant aperçoit une encoignure entre deux maisons, dont l'une dépassait un peu de l'autre. Harassée, elle s'y assied et s'y blottit, tirant à elle ses petits pieds: mais elle grelotte et frissonne encore plus qu'avant et cependant elle n'ose rentrer chez elle. Elle n'y rapporterait pas la plus petite monnaie, et

son père la battrait.

 

854


 

 

suite demain

Voir les commentaires

2011-12-19T09:12:00+01:00

LES ALLUMETTES 1

Publié par *Mamylou*

 

 

bougie noel

 

Je serai absente toute la semaine, alors en attendant mon retour

 

et en cette période de fêtes, j'ai eu envie de vous rappeler cette

belle histoire qui malheureusement, est de plus en plus d'actualité.

 

Je la publierai pendant 5 jours

 

C'est pour moi le souvenir de mes premières lectures vers 7 ou 8 ans,

cette histoire faisait partie d'un album de contes apporté par

le Père Noël. 

 

 



 

 

 

 


Il faisait effroyablement froid; il neigeait depuis le matin et il faisait déjà sombre. Le soir approchait, le soir du dernier jour de l'année. Au milieu des rafales, par ce froid glacial, une pauvre petite fille marchait dans la rue: elle n'avait rien sur la tête, elle était pieds nus. Lorsqu'elle était sortie de chez elle le matin, elle avait de vieilles pantoufles beaucoup trop grandes pour elle. Aussi les perdit-elle lorsqu'elle eut à se sauver devant une file de voitures;

les voitures passées, elle chercha après ses chaussures; un méchant gamin s'enfuyait emportant en riant l'une des pantoufles; l'autre avait été entièrement écrasée.

Voilà la malheureuse enfant n'ayant plus rien pour abriter ses pauvres

petits petons.

 

 



la suite demain.......

Voir les commentaires

2011-08-26T12:42:00+02:00

SARAH

Publié par *Mamylou*

Cet été mon amie Marie-Claude m'a prêté ce livre bouleversant.

Un vrai coup de coeur pour moi, je l'ai conseillé,

et même re-prêté à mon amie Yolande.

51CICxwF0VL. SL500 AA300

 

RÉSUMÉ :


Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l’étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l’abri dans un placard dont elle emporte la clé, en lui promettant de revenir le libérer dès que possible.

Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie changer à jamais. Elle s’appelait Sarah, c’est l’histoire de deux familles que lie un terrible secret, c’est aussi l’évocation d’une des pages les plus sombres de l’Occupation. Un roman bouleversant sur la culpabilité et le devoir de mémoire, qui connaît un succès international, avec des traductions dans vingt pays.

 
Ce livre nous fait basculer un coup dans le passé, un coup dans le présent. En ce qui me concerne j'ai d'abord lu toute la partie du passé car j'étais perturbée de passer de 1942 à 2002 sans arrêts. J'ai passé de merveilleux moments à tourner ces pages.

 

      Je viens de découvrir qu'un film allait bientôt sortir.

 


 

Voir les commentaires

2009-03-05T14:23:00+01:00

ma lecture en cours

Publié par mamylou
                                                                                                         
 


               
   TOUTâNKHAMON  l'ultime secret
de Christian JACQ,       ma lecture du moment,

et comme chacun sait, sa tombe a été découverte le 4 novembre 1922. Ce jour là, Howard Carter met à jour les premières marches d'un escalier vers un tombeau, mais.. cette découverte est le fruit d'un long processus. 
En 1912, (tiens, c'est l'année de naissance de mon papa), Gaston Maspero, le directeur des antiquités du Caire donne son accord pour une concession, à Lord Carnavon, le financeur de Carter.
En 1917, des fouilles sont entreprises à l'endroit où ont été découvertent des jarres contenant du matériel d'embaumement et portant le sceau de TOUTâNKHAMON. Cependant les fouilles sont interrompues en 1920, faute de succès. Carter obtient 2 ans après, le financement pour une dernière campagne de fouilles.

Le 24 novembre 1922 il atteint une porte fermant sur un tombeau, mais celle-ci a été fracturée. 2 jours plus tard, il arrive face à une 2ème porte. Cette dernière lui permet d'atteindre une antichambre qui contient près de 650 objets : civières, statues, armoires, vases, des lits, des sièges. La pièce doit être vidée afin d'accéder à une petite porte scellée ; celle-ci a été fracturée et rebouchée. Cette pièce contient la plupart des souvenirs d'enfance du pharaon : jeux précieux, petites tables et chaises d'enfant. De l'autre côté de l'antichambre, il y a une porte gardée par 2 statues, elle sera ouverte le 10 octobre 1925.
Il arrive dans une pièce avec des bas reliefs racontant les funérailles. Le sceau du sarcophage est brisé. IL faudra plusieurs heures pour arriver au 2ème coffre qui est intact.
Le 25 octobre 1925 un sarcophage inviolé est mis à jour ; la nouvelle fait alors le tour du monde. L'exploration de la tombe fait l'objet d'une exploration méthodique et scientifique
 
                                                                                         

Voir les commentaires

2009-03-05T12:18:00+01:00

JOURNEE DE LA FEMME LE 8 MARS

Publié par mamylou


La journée internationale de la femme
est célébrée le 8 mars et trouve ses origines avec les manifestations 
des femmes au début du 20ème siècle en Europe et en Amérique,
réclamant de meilleures conditions de travail, ainsi que le droit de vote.
Elle a été officialisée par les Etats Unis en 1977, invitant chaque pays
de la planète à célébrer un jour pour les droits des femmes.

C'est une journée de manifestations à travers le monde :
l'occasion de revendiquer l'égalité, de faire un bilan sur la situation des femmes.
Traditionnellement les groupes et associations de femmes militantes
préparent des manifestations partout dans le monde,
pour faire aboutir leurs revendications, améliorer leurs situations,
fêter les victoires et les avancées.

La création d'une "Journée Internationale des Femmes"
a été proposée pour la première fois en 1910, lors de la
2ème conférence internationale des femmes socialistes,
par Clara ZETKIN, et s'inscrivait alors
dans une perspective révolutionnaire.

pour lire la suite allez :






http://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9e-internationale-de-la-femme
                                                                        

 

Voir les commentaires

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog